75010 PARIS

 


148 rue du Faubourg St Denis 75010 PARIS

Le 20 décembre 1885, rue de la Charbonnière, à la suite d’une discussion, le nommé Marcel Chambou, âgé de vingt ans, peintre, demeurant au 148 rue du faubourg Saint-Denis a frappé d’un coup de couteau au bras droit, le nommé Pépin Maunat, âgé de vingt-huit ans, demeurant au 47 rue du quatorze-juillet au Pré St Gervais.

Le blessé a reçu des soins au poste Laghouat.

Chambon a été mis à la disposition de M.Santini, commissaire de police.

 

Même à cette époque, on ne faisait déjà pas semblant pour régler ses comptes.

 


142 rue du faubourg saint Denis 75010 PARIS
142 rue du faubourg Saint Denis 75010 PARIS

Au mois de septembre 1937, était implanté, à cet adresse, un magasin vendant des cuisinières, des ventes directes d’usine…des fonderies PECHENARD (Bourg-Fidèle, commune située dans les Ardennes)…fondées en 1852.

Il proposait des appareils de chauffage, des réchauds à gaz, des meubles métalliques également.

http://www2.cr-champagne-ardenne.fr/patrimoineindustriel08/IA08001145.html

Une cuisinière moderne en forme de meuble, tout en fonte, façade et côtés émaillées céramique. Foyer houille, barre façade émail, dessus poli fin de 75 cm sans la chaudière, cette cuisinière  était proposée au tarif de 575 francs avec boutons et poignées porcelaine blanche.

Le four : largeur 29 cm, hauteur 22 cm et profondeur 38cm.

Avec la chaudière, cette cuisinière était proposée à 595 francs.

Courant septembre 1937 et jusqu’au 15  seulement, la quantité de cette cuisinière était limitée.

Et, pour tout acheteur porteur d’une annonce parue dans le journal concernant cette cuisinière, il était livré gratuitement un sac de 50 kg de charbon…offre réservée qu’aux parisiens néanmoins.

Des salles de vente étaient également présentes au 21 faubourg Saint Antoine dans le 11ième, au 32 avenue de Saint-Ouen dans le 18ième.

18 rue d'Enghein 75010 PARIS
18 rue d’Enghein 75010 PARIS

Du 15 octobre 1876 au 17 août 1944, sortait un journal, un quotidien portant le nom “Le Petit Parisien“.

La direction de ce journal était située au 18 rue d’Enghein.

 

46 rue de l'échiquier 75010 PARIS
46 rue de l’échiquier 75010 PARIS

L’établissement GIRARD & BOITTE était implantée à cette adresse, en 1913.

Des bicyclettes Sagitta y étaient vendues : la meilleur bicyclette de route disait leur publicité.

Prix net : 196 francs payables à raison de 7 francs par mois, emballage gratis. 28 mois de crédit.

Possibilité de retour en cas de non satisfaction.

On pouvait choisir un cadre grand, moyen ou petit.

Le cadre et fourche étaient en tube acier, sans soudure, renforcés à tous les raccords, des raccords invisibles à l’avant. Le guidon était à serrage par expandeur.  Un pédalier à réglage indesserrable. Les jantes étaient en acier de marque Peugeot. Une sacoche était fournie.

 

4 boulevard st denis 75010 PARIS
4 boulevard Saint Denis 75010 PARIS

Au mois de mai 1913, en lieu et place de ce magasin de chaussures, existait une papeterie de luxe.

Elle était à céder au cours de ce mois de mai de 1913, après avoir été tenue 30 ans. Bénéfice : 7 000 francs.

 

 

210 rue de Lafayette 75010 PARIS
210 rue de Lafayette 75010 PARIS

En 1913, existait un salon de coiffure tenu par M.BONY, à cette adresse.

Au matin du  24 mai 1913, à 7h30, au niveau du 210, un autobus de la ligne Villette-Saint Sulpice a pris feu.

Celui-ci plein de voyageurs descendait de la rue à une allure modérée lorsque des flammes jaillirent sous les roues avant.

M.BONY, sortant de son salon, prévint aussitôt le wattman (= conducteur) qui bloqua ses freins pour tenter de stopper  le véhicule.

Mais, une légère explosion eut lieu et des flammes apparurent de toutes parts de l’autobus qui vint heurter un bec de gaz, qui fut réduit en miettes.

Le véhicule s’arrêta et les voyageurs affolés descendirent.

Aucun voyageur ne fut blessé, seul un passant reçut des éclats de vitre du bec de gaz.

Deux dames, de l’autobus, se trouvèrent mal et furent transportées dans une pharmacie voisine.

Les pompiers de Château-Landon, prévenus aussitôt, éteignirent le feu.

 

Angle rue Faubourg Saint-Denis et Rue Valenciennes 75010 PARIS
Angle rue Faubourg Saint-Denis et Rue Valenciennes 75010 PARIS

Début septembre 1927, à l’angle du Faubourg-Saint-Denis et de la rue Valenciennes, une camionnette conduite par M.Lucien Daudu, 99 rue de Flandre renverse M.Pierre Camperos, 72 ans, garçon de recettes, qui meurt après son transport à Saint-Louis.

Paix à son âme.