75009 PARIS

 


59 bis rue Pigalle 75009 PARIS : 2016
59 bis rue Pigalle

M. Soulières a opéré, le 04 mars 1913, une descente dans un tripot, 59 bis, rue Pigalle. Une trentaine de joueurs étaient présents. Le magistrat a saisi les enjeux et la cagnotte. Le matériel a été envoyé à la fourrière. Les tenanciers, Paul Mavro et Battaglini, ont été poursuivis.


6 rue Ribouté 75009 PARIS
6 rue Ribouté 75009 PARIS

Eugénie Carrette était domestique au 6 rue Ribouté en 1888.

Elle était âgée de vingt-neuf ans, à cette époque.

Le 01 mars 1888, elle descend dans la rue et fait signe à un garçon marchand de vin se nommant Cerisier, travaillant au rez-de-chaussée du 6 Ribouté, de sortir ayant quelque chose à lui dire.

A peine le jeune homme avait-il mis le pied sur le trottoir, que la domestique, tire un révolver de sa poche.

Elle tira presque à bout portant. Néanmoins, Cerisier fit un mouvement et la balle alla se perdre dans la rue.

Les gardiens de la paix accoururent et mirent Eugénie Carrette en état d’arrestation.

Elle sera envoyée à l’infirmerie du Dépôt afin que les médecins donne leur avis sur son état de santé.


44 rue Lamartine 75009 PARIS
44 rue Lamartine 75009 PARIS

Ici, en 1900, se tenait un salon de coiffure, appartenant à M.et Mme GAILLARD.

Le 14 juillet 1900, le couple se trouvait sur le quai de la Mégisserie, près de la rue du Pont-Neuf pour assister au feu d’artifice qui se tirait à cet endroit.

Soudain, un individu perché sur un arbre, en perdant l’équilibre, vint s’abattre sur Mme GAILLARD.

La malheureuse femme, grièvement blessée, fut transportée dans une pharmacie du voisinage, ainsi que l’auteur de l’accident qui s’était démis le pied droit dans sa chute.

L’état de Mme GAILLARD ayant été reconnu très grave, elle fut transportée à l’Hôtel-Dieu.

L’homme, responsable de la Mme GAILLARD, Ernest CHANTON, âgé de 33 ans, ouvrier fumiste et demeurant 14 rue Lagille dans le 18ième,  profita du moment où l’on faisait monter l’accidentée en voiture, pour s’éclipser.

Hélas, Mme GAILLARD succombera le 20 juillet 1900, suite à ses blessures, malgré tous les soins qui ont pu lui être prodigués.

Le mari s’est alors rendu, chez M.Euriat, commissaire de police du quartier Saint Germain l’Auxerrois  en lui racontant cette mésaventure tragique.

Un inspecteur fut alors envoyé au 14 rue Lagille mais il s’avère que M.CHANTON n’habitait plus à cette adresse depuis le mois de février 1900. Inconnue était sa nouvelle adresse.

Des agents de la sureté se sont mis à la recherche d’Ernest CHANTON.

(Pas de résultat de cette enquête en ma possession).


 

31, rue Saint Georges 75009 PARIS
31, rue Saint Georges 75009 PARIS

En 1925, à cette adresse, était implantée la Banque Française de Crédit.

Vous deviez lui envoyer un mandat de 15 francs de l’époque, pour pouvoir acheter une obligation qui pouvait faire gagner 1 million de francs  et…immédiatement payés !

Bien entendu, c’est ce qui était inscrit dans leur publicité…comportant également une liste de gagnants, avec des noms et profession.

En exemple, M.VIVART, employé des chemins de fer avait gagné 1.000.000 de francs.

M.HOURY-HUGUET, vigneron à Bouzy (Marne) après avoir versé 35 francs avait gagné 100.000 francs.

Rien n’a changé à notre époque, au niveau de la publicité avec des listes de  gagnants invérifiables…


16 rue Cadet 75009 PARIS
16 rue Cadet 75009 PARIS

L’amicale des anciens élèves de Turgot, a donné un bal de nuit le samedi 4 novembre 1876, dans cette salle du Grand-Orient de France.